Home > Africa, Cape Vert, Travel > Une nouvelle Ile, une nouvelle histoire.

Une nouvelle Ile, une nouvelle histoire.

October 30th, 2010

Bonjour a tous,

Nous avons beaucoup bouge depuis le dernier email ou je vous parlais de mes paysage “majesteux”. La plus part d’entre vous, sauf Simon V., auront compris qu’il s’agissait d’une erreur cause par la qualité douteuse du clavier. 😉 Qui dit déplacement, dit aventure! Ceci est d’autant plus vrai en Afrique. On dit souvent que Cape Verde n’est pas vraiment l’Afrique. Que c’est beaucoup moins pauvre, plus organise et qu’on essaye moins de nous entuber. Et bien, on quand même en Afrique même si on est pas sur le continent.

Nous étions donc sur notre super île et nous voulions aller prendre le bateau pour retourner sur l’île ou se trouve l’aéroport. Moins d’une heure de bateau et moins d’une heure de transport routier. Par contre ici les transports sont synchronises avec le bateau. Il y a un bateau a 8:00 et l’autre a 16h. Tous déplacements entre les 2 comportent son lot de surprises. Nous étions donc a nous magasiner un Aluguer (transport publique). Le gars qui vient nous voir a une face de crosseur. En le voyant arriver vers nous je dis a Marie : “Lui il vient de dire a ses chums : Je vais vous montrer comment on crosse un touriste, checkez moi ben et apprenez!” Il nous offre donc 10 euro pour nous rendre a Porto Novo (Port Neuf en français). On dit non non, on va attendre et partager. Ah mais vous savez, c’est rare les clients a cette heure, personne ne part blablabla. Oui on sait, mais on est pas presse. Tout ca se passe évidemment en Portu-franc-gli-gnol. On utilise se qu’on peut pour se faire comprendre. Finalement il accepte, mais ca va etre un peu plus long. Il va falloir charger des boites et tous ca et faire des détours dans des villages au bouts de routes qui ne vont nulle part. Parfait, on va voir du pays en plus!
Nous partons donc et nous faisons notre run de lait. A 22 km de Porto Novo (notre destination) il arrete le moteur et nous dit : 10 euro et je vous amène a Porto Novo. Sinon vous restez ici. Vous auriez du voir la face de Marie quant elle a compris ce qu’il venait de dire!! Je pense qu’elle l’aurait tue! On a dit: NON, on est sortie du Aluguer. Il nous klaxonnait après. Je ne voulais pas de trouble donc je lui ai donne 1 euro. Mais apres y avoir pense j’aurais du lui dire : C’est Porto Novo ici? Non? Bon ben j’te paye pas. Mais il etait deja loin. Nous voila donc sur le bord de la route au milieu de NULLE PART. Au soleil, pas d’ombre, les 2 commerces qu’on voit sont fermes et on a plus beaucoup d’eau. Marie est en maudit j’essaie de la calmer mais elle me dit qu’elle a besoin d’haire le gars 5 mins en paix. Je la laisse donc depomper en comtemplant rien d’un air un peu amuser. L’amusement a rapidement cede place au stresse quand il s’est mis a pleuvoir 30 mins plus tard. Quelque secondes plutard un “vrai” Aluguer est passe et nous a prit pour nous ammener jusqu’a Porto Novo! En plus, meme si on etait dans la boite d’un pickup, il y avait une toile pour nous proteger de la pluie!

Nous avons aussi fait sejours de 24h dans la capitale, juste le temps de bien gouter a la pluie tropicale. Ca faisait vraiment longtemps qu’il n’y avait pas eu de pluie, et la il a plue assez pour que les routes soient innondees, les plafonds coulent et Mathieu et Marie soient completement trempes! On a aussi appris que la ville etait dangeureuse et qu’il y avait des gangs de jeunes qui attaquaient les gens avec des roches et qui volaient tout ce qu’on a sur nous. Mais la quartier ou nous etions etait safe.

Depuis le temps ou j’ai ecris ce mail, nous avons visite 2 Iles de plus. Les histoires suiveront! 🙂

A+

Categories: Africa, Cape Vert, Travel Tags:
Comments are closed.